Indications et contre-indications de la cryolipolyse et de Cryoligne

La cryolipolyse fait intervenir le froid,  il convient donc de prévenir d’éventuels risques et d’écarter toute contre-indication.

Certaines pathologies ne sont pas compatibles avec la cryolipolyse :

  • Maladie de Raynaud
  • Artérite des membres inférieurs
  • Cryoglobulinémie
  • Zone avec inflammation, blessure, dermite, problème circulatoire,
  • Urticaire au froid
  • Hernie ombilicale et inguinale
  • La grossesse n’est certes pas une maladie mais le principe de précaution s’applique. Et la cryolipolyse est strictement déconseillée aux femmes enceintes.
    Aucune étude n’a à ce jour pris le risque de tester la méthode compte tenu des risques encourus et le principe de précaution prévaut donc dans ces cas-là.

Je suis en surpoids voire obèse, est-ce que la cryolipolyse pourra m’aider ?

La cryolipolyse est très efficace sur des zones graisseuses peu profondes et peu étendues. Sur les personnes obèses ou en surpoids, la technique donnera des résultats mais il faudra un nombre de séances important et une alimentation adapté pour obtenir un résultat visible.

Je suis sensible au froid est-ce compatible avec la cryolipolyse ?

Si la sensibilité est liée à une pathologie connue de type maladie de Raynaud ou urticaire au froid alors la cryolipolyse est formellement déconseillée. En revanche, si aucune maladie n’est associée au contact avec le froid et que la sensibilité est plutôt psychologique avec un sentiment désagréable mais pas une gêne majeure ou conséquence pour le corps, alors la cryolipolyse n’est pas contre-indiquée.

J’ai du cholestérol, puis-je suivre des séances de cryolipolyse ?

La question est légitime. Les cellules graisseuses sont détruites grâce au phénomène d’apoptose engendré par le froid, mais que deviennent les résidus de cette destruction ? Et bien ces résidus sont évacués par phagocytose. Les phagocytes sont des cellules qui nettoient l’organisme. Elles adhèrent, ingèrent puis digèrent les cellules mortes et, dans le cas qui nous intéresse, les cellules graisseuses qui ont été détruites suite à la séance de cryolipolyse. Les études scientifiques ont clairement démontré que les résidus graisseux ne provoquent pas de hausse du taux de cholestérol dans le sang.

Une étude prospective multicentrique, réalisée par deux éminents spécialistes, Jeffrey Dover, MD, directeur de SkinCare Physicians à Chestnut Hill dans le Massachusetts, et Elizabeth Tanzi, MD, co-directrice du Washington Institute of Dermatologic Laser Surgery à Washington, DC.  a déterminé que :

« Aucune preuve d’une augmentation des taux de lipides dans le sang à plusieurs intervalles jusqu’à 90 jours suivant la procédure » n’avait été constatée.

Les personnes ayant du cholestérol n’ont pas à craindre une hausse de ce dernier suite à la pratique de la cryolipolyse.

Les enfants peuvent-ils suivre un traitement du tissu adipeux par cryolipolyse ?

Un enfant est par définition en croissance permanente. Une masse graisseuse chez un enfant est un stock d’énergie que son corps utilisera, en cas de besoin, notamment lors de crises de croissance. Les zones graisseuses, qui peuvent être développées, doivent être surveillées afin qu’elles ne deviennent pas handicapantes pour l’enfant ou bien qu’elles ne se transforment pas en surpoids ou en obésité. Il convient de laisser grandir un enfant avec de bonnes bases de nutrition et d’activité physique. Il existe de nombreuses solutions durant cette période charnière pour réduire les excès de graisses  naissants. La cryolipolyse n’est pas appropriée pour les enfants, elle est donc formellement contre indiquée.

Quelles- sont les conséquences les plus graves constatées chez des patients ayant suivi des séances de cryolipolyse ?

Selon les types de peau, certains plus sensibles que d’autres peuvent développer des rougeurs qui partiront en quelques heures ou plus rarement quelques jours.

Sur le long terme aucun désagrément ou conséquence n’a été relevé à ce jour.

Est-ce qu’une séance de cryolipolyse est douloureuse ?

La Cryolipolyse, technique non-invasive, est totalement sans douleur comparativement à la liposuccion par exemple.

Existe-t-il le risque d’une brûlure par le froid ?

Oui clairement, c’est pourquoi la peau doit être toujours et IMPERATIVEMENT protégée par une lingette imprégniée d’un gel spécialemenr conçu à cet effet et qui protège la peau. Cette lingette est indispensable pour garantir que le froid n’endommagera pas la peau. Si la protection n’est pas assez étendue alors la peau non protégée et soumise au froid de la cryolipolyse risque d’être endommagée de manière durable.

La cryolipolyse est-elle remboursable pour tout ou partie par la sécurité sociale ?

Non, la Cryolipolyse rentre dans le domaine de l’esthétique.